Réengagement abusif chez SFR

2 minute read

Les polémiques dans le marché de la téléphonie mobiles gonflent en ce moment. Free accusé de pratiques douteuses aux grand dam des trois piliers du secteurs, on en rigolerait presque. Du moins, pas autant que moi aujourd'hui.
Après 2 ans de fidélité à la Société Française du Radiotéléphone, je souhaite passer du côté obscur de la force et bénéficier d'un forfait téléphone moins cher avec lequel je peux faire du tethering pour 0 € de plus, chose possible uniquement chez un seul opérateur actuellement.
J'appelle le service client pour confirmer la simulation de résiliation faite peu de temps avant. J'avais souscrit à un abonnement en septembre 2010 pour 24 mois et avait changé pour un autre forfait en mai 2011. La date de fin de contrat tombait le 31 mai 2013. J'étais pile-poil dans la seconde année pour profiter de la loi Chatel :) Malheureusement, on m'annonce que le 30 avril 2012, je me suis réengagé pour 12 mois et que la loi Chatel ne s'appliquait pas. Frais de résiliations : plus de 400 € !
Effectivement, fin avril, une opératrice SFR m'a passé un coup de fil pour me proposer une réduction de 5€ sur mon forfait mensuel. Méfiant, je lui avait demandé de confirmer que cette offre était bien gratuite et qu'elle ne me réengageait en rien, ce que la dame fit. J'avais accepté trop naïvement.
En regardant sur divers forum, je découvre que je ne suis pas le seul à qui cette mésaventure est arrivée. Pire encore, ces pratiques sont dénoncées même jusqu'au sein du gouvernement.
D'après l'article L121-127 du Code de la Consommation qui conditionne le démarchage téléphonique, tout engagement doit être signé par le consommateur. Hors, je n'ai jamais rien signé, le réengagement est abusif. Je rappelle le service client pour lui faire part de mes recherches mais la personne ne peut rien faire hormis me proposer un geste commercial, ce que je refuse. Ces arrangements ont uniquement pour but de rendre vos frais de résiliations tellement énormes, que vous préférerez renégociez votre contrat et vous forcez à vous réengager encore plus longtemps. 
Je suis assez surpris de voir qu'une grande enseigne comme SFR (apparemment pas la seule) utilise ce genre de méthodes et que malgré les dénonciations de l'ARCEP, du gouvernement et la DGCCRF, le manquement de sanctions pénales permet à ces gros bonnets de s’asseoir une fois de plus sur le consommateur. 
J'ai contacté la DGCCRF en espérant pouvoir quitter SFR avant la fin de l'année. Je ne saurais trop vous conseillez de faire de même.

Leave a Comment